Sláinte ! L’Irlande avec Clotilde | Expat’Interview #2

Carte ID

Bonjour Clotilde ! Alors toi tu as été expat’ à Dublin en Irlande c’est bien ça ? 🙂

Oui ! Pendant 2 ans, de 2011 à 2013.

Pourquoi y étais-tu ?

Après le bac, je suis partie en Irlande dans le cadre d’un double-diplôme en droit français et droit de common law.

Ah oui ! ça n’a pas du être facile ! Quelle a été ta motivation première ?

Je ne voulais pas aller à la fac à Paris.

Et le moment où tu as su que tu partirais ?

J’ai su que je partais quand mon dossier a été accepté.

Qu’as-tu ressenti à ce moment-là ?

Un mélange d’excitation et d’appréhension.

Qu’est-ce-qui t’a fait choisir l’Irlande ?

C’était le seul pays partenaire avec ma fac française qui permettait de faire un double diplôme en anglais à l’époque. Et j’aime bien les moutons.

Quelles langues tu parles ?

Je parle le français et l’anglais. Je baragouine l’italien. J’arrive à comprendre quelques mots de suédois et je reconnais quelques mots écrits en gaélique.

Du coup, tu connaissais la langue officielle de l’Irlande.

En fait, les deux langues officielles sont l’anglais et le gaélique. J’avais déjà un bon niveau en anglais quand je suis partie. A Dublin, le gaélique fait surtout joli sur les panneaux, donc ça ne m’a pas posé de problème. Ça n’aurait pas été pareil dans tous les comtés d’Irlande ceci dit.

D’accord. Et au sujet de l’anglais, en quoi cela t’a aidée dans ton expatriation de bien le connaître ?

Pour tout franchement. Trouver un logement, me faire des amis, comprendre les cours…

Donc tu conseillerais de bien connaître la langue avant de partir ?

Oui.

Quelle a été la partie la plus difficile de ton expatriation ?

Étrangement ça n’a pas été de me retrouver dans un autre pays, mais de me retrouver seule pour la première fois.

Qu’est-ce-que tu aurais fait différemment pendant ta préparation à l’expatriation ?

J’aurais appris à me faire à manger. Et j’aurais repéré le trajet qui mène de l’aéroport à l’université, je ne me serais pas contenté de prendre l’adresse de celle-ci en pensant que le GPS m’y mènerait sans problème.

Qu’est-ce-que tu aurais fait différemment à ton arrivée sur place ?

Je n’ai pas grand-chose à redire sur mon arrivée sur place. Ça s’est plutôt bien passé.

Où as-tu trouvé le plus d’infos et les meilleures infos sur l’Irlande et Dublin ?

Je me suis basée sur le site internet de mon université et des guides touristiques. J’avais aussi un contact avec une irlandaise qui vivait à Dublin et qui a répondu à mes questions sur la ville.

Le jour où tu es arrivée, est-ce-que tu t’es sentie perdue ?

Au sens littéral. On a eu du mal à trouver la fac ; une fois trouvée, à se repérer sur le campus ; et le soir on s’est perdus dans la ville.

Est-ce-que tu as réussi à te faire facilement des amis ?

Oui, j’en ai plein !

Est-ce-que ce sont plutôt des locaux ou des expatriés comme toi ?

Les deux !

Est-ce-que tu dirais qu’il est facile de se fondre dans la masse en Irlande ?

Oui

Quels conseils donnerais-tu à quiconque voudrait venir vivre en Irlande ?

Ne prenez pas de parapluie, ça ne sert à rien il y a trop de vent. Ils ne rendent pas la monnaie dans les transports en commun donc prenez beaucoup de petite monnaie ou achetez une carte de transport ou mieux encore achetez un vélo. Dublin a beaucoup de pistes cyclables et ça vous évite le passage obligatoire par le centre-ville que font toutes les lignes de bus si vous ne voulez pas y aller.

Est-ce-que tu as dû t’ajuster à la nourriture ?

J’ai dû m’ajuster à me faire de la nourriture. Du coup je cuisinais ce que je connaissais, donc pas trop local.

Est-ce-que tu as dû t’ajuster aux gens ?

Les étudiants irlandais s’habillent étrangement mais sinon il n’y a pas eu trop d’ajustement nécessaire.

Est-ce-que tu as dû t’ajuster à la législation ?

Certaines choses me paraissaient banales en France et n’existaient pas en Irlande. Mais c’était plus une adaptation intellectuelle qu’administrative. Je n’ai eu besoin d’accomplir aucune démarche particulière en arrivant sur place.

Est-ce-que tu as dû t’ajuster au climat ?

Pour les irlandais, au-delà de 25°C c’est la canicule. Il n’y a que deux saisons là-bas (le printemps et l’automne), et elles ont lieu plusieurs fois par jour. Il y a toujours du vent. Il ne fait pas trop froid en hiver.

Est-ce-que tu as dû t’ajuster à l’habillement ?

J’ai adopté une écharpe pour couper le vent.

Est-ce-que tu as dû t’ajuster aux coutumes ?

Les coutumes sont assez similaires à celles de la France.

Est-ce-que tu as dû t’ajuster à la façon de vivre ?

Pareil, la façon de vivre est assez similaire.

Est-ce-que tu as dû t’ajuster à la façon d’enseigner ?

Je n’avais pas été à la fac avant alors j’ai dû m’ajuster comme j’aurais dû m’ajuster si j’étais restée en France.

Est-ce-que tu as dû t’ajuster à quoi que ce soit d’autre ?

Pas que je me souvienne.

Est-ce que ton retour a été difficile ?

Oui, je ne voulais pas rentrer. L’Irlande m’a beaucoup manquée.

Est-ce que tu penses déjà à repartir ? Dans quelles conditions ?

Je pense repartir mais seulement pour les vacances, pas à long terme. Pas tout de suite en tout cas. Peut-être un jour si j’en ai la possibilité professionnellement parlant.

Si tu penses déjà à repartir, que feras-tu différemment ?

J’ai été exemplaire. A part sur le coup du repérage du trajet à l’aller ^^.

Et maintenant, que fais-tu dans la vie ?

Je protège le faible, la veuve et l’orphelin (en bas de l’échelle hiérarchique).

Un dernier mot (Jean-Pierre) ? 🙂

Sláinte!*

Je te remercie de tes réponses sincères et pleines d’esprit ! J’espère que nos lecteurs auront autant de plaisir à te lire !


Clotilde vient de créer un blog, sur lequel elle parle de sa nouvelle vie en Pays de la Loire, plus précisément à Pornic, où elle fait des tas de balades à vélo et les raconte (en y ajoutant quelques mots d’esprit et impressions) au travers de ses articles !

Le Blog de Clotilde: Pornic à vélo


Si toi aussi tu es expat’ ou que tu l’as été, participe à mon projet et raconte ton histoire en remplissant le questionnaire qui se trouve sur cet article pour avoir l’opportunité d’être publié(e) sur mon blog !


*Slàinte! : “santé !” en gaélique.

Advertisements

Published by

The French Hat

Hey there! Nice to meet you, my name is Lilly, I'm 25 and I currently live as a french expat' in Singapore. Here on my blog I talk about everything and anything related to travel and expatriation, and also the things I like and anything in between. Don't forget to subscribe to follow my adventures!

One thought on “Sláinte ! L’Irlande avec Clotilde | Expat’Interview #2”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s